Une note sur la terminologie

Ma terminologie n’est pas toujours celle qu’utilise conventionnellement la théorie schenkérienne. La raison en est que je remonte chaque fois que possible aux textes originaux allemands et que je pense que leur traduction anglaise n’est pas toujours satisfaisante.

Ceci concerne en particulier les termes Urlinie et Ursatz, que je traduis respectivement en « ligne originelle » et « structure originelle » (si je ne les conserve pas en allemand). La traduction du préfixe Ur- en « fondamental(e) » est due très probablement à Felix Salzer (Structural Hearing, 1952, p. 12).

Un autre terme que je n’utilise pas conformément à l’usage américain est Prolongation. Schenker a fait usage de ce terme, qui n’est pas très courant en allemand, pour dénoter le passage d’un niveau à un autre ou, plus généralement, la transformations des règles du contrepoint strict applicables à l’arrière plan en les règles moins restrictives, appartenant à un style d’écriture plus libre, des niveaux plus proches de l’avant-plan. Le terme que Schenker utilise pour l’inscription, par exemple, d’un degré harmonique (Stufe) dans un empan temporel, que les schenkériens américains appellent souvent « prolongation », est « élaboration » (Auskomponierung). Je m’efforce de me conformer à l’usage de Schenker lui-même.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Terminologie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s