Montée initiale

Ligne montant vers la note de tête d’une ligne originelle. Schenker en donne pour exemple les premières mesures du Wanderers Nachtlied op. 4 no 3 de Schubert (L’Écriture libre, exemple 37.a) :
Sch131
La montée se fait au-dessus d’un transfert de registre de sol2 vers sol1, élaboré sur un enchaînement I–(VI)–II6–V–I.

Avant de concevoir l’idée que la ligne originelle est nécessairement descendante, Schenker y avait inclut des lignes ascendantes. Il relègue ensuite toutes les lignes ascendantes à des niveaux hiérarchiques moins élevés que les lignes descendantes, et notamment la montée initiale à un niveau inférieur à celui de la ligne originelle.

Advertisements

Poster un commentaire

Classé dans Terminologie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s